Tout a démarré en juin 2018, lorsque le groupe KYO (NRJ Music Award et victoires de la musique 2004) m’a contactée avec son idée de KyoArtClub : donner carte blanche à différents artistes pour réinterpréter chacun à sa manière, un morceau du groupe, de son univers, à l’occasion de leurs 15 ans !

L’idée m’a séduite, et j’en ai tout de suite parlé à @fotomaniak, qui m’a présenté le talentueux @johncarriere pour les images.

À nous 3, nous avons décidé de relever le défi ! Mais il nous manquait une « make up artist », essentielle à cette collaboration : la fascinante @eloïseganem !

J’ai écouté de nombreux morceaux, des très connus et des plus intimes, jusqu’à tomber sur celui-ci: le coeur des femmes… il m’a tout de suite inspiré… Le visible, le caché, les forces, les faiblesses, la part de lumière, la part d’ombre… la FEMME…

Et quelques mois plus tard, entourée de ma petite équipe, j’ai pris le risque ! C’était une première pour moi… et comme toujours, je voulais que ce soit juste… parfait!

Comme décor, j’ai choisi le Stand de Tir de Septème les Vallons. Pour renforcer le contraste ombre/lumière, je voulais en effet tourner en extérieur, dans une lumière très crue, mais également dans un endroit inattendu, qui prenne le spectateur à contre-pied. Or, quel lieu pouvait être plus (in)approprié pour mettre en scène une ballerine, que cette ancienne carrière réservée aujourd’hui aux armes!

Cette femme, d’apparence fragile, au milieu de ce champs de tir est également ma façon de rendre hommage à ces femmes bien trop souvent utilisées comme « armes de guerre »…

Etre artiste, c’est choisir de mettre en lumière ce qui nous touche ! Ainsi j’ai imaginé ce clip à l’envers. Car finalement nous sommes tous et toutes des âmes qui se font et se défont de passion et de larmes, d’orage et de lumière 

Le temps a passé, les projets se sont enchainés, et quelle jolie surprise en ce 8mars, de découvrir que KYO a choisi de mettre notre clip à l’honneur pour célébrer les FEMMES!

Et maintenant, à quand une collaboration une scène….

Si vous voulez (re)voir cette vidéo, c’est ici:  ▶️