Et si on prenait ce temps comme un nouveau départ? Une nouvelle façon d’écrire sa vie? C’est une nouvelle page, toute blanche…

Alors on recommence à zero ? Enfin, peut être pas complètement à zéro, gardons le meilleur et continuons à construire… mieux. Etre la meilleure version de soi-même. Evoluer. Ralentir. (rires) Comme si cela pouvait être contradictoire?!
Non pas vraiment… Je me souviens d’un duo rapide que je dansais avec Béatrice Mille.

Mauro Bigonzetti, avait chorégraphié « Come un Respiro » sur les musiques de Georg Friedrich Händel, joué par Keith Jarrett.

Avec Béa on dansait un duo ultra rapide, il faut dire que le ballet portait bien son nom avec notre duo! On avait un genre de pas de deux hyper complexe, avec des tours sans fin, des échappés, des déplacements… Bref c’était d’une vélocité à couper le souffle et d’une grande technicité! Mais je me souviens qu’à chaque fois qu’on le dansait, on se focalisait sur une sensation de ralentir le mouvement… Je m’imaginais que la musique était plus lente et donc que j’avais le temps de faire tous les mouvements jusqu’au bout. Comme si une autre dimension s’ouvrait!

C’est ce même principe dont je vous parle : ralentir quand tout s’accélère, parce qu’on ne peut pas vraiment s’arrêter mais on peut changer notre sensation. Aller au bout de chaque chose en savourant chaque instant au lieu de « zapper » sans se rendre compte de ce qu’il se passe… Ça vous parle?

Je pense que dans l’évolution que nous vivons, il y a aussi un ralentissement. S’écouter, se laisser la place, prendre sa place, s’interroger, se poser, se questionner et parfois pouvoir y répondre… Parfois nos réponses arrivent avec un temps de décalage, parfois c’est immédiat! Il y a également ces moments où on ne sait pas vraiment où l’on va ni POURQUOI on y va, mais on sent que c’est juste. Alors les réponses à ces questions, elles arrivent parfois des semaines, des mois ou encore des années après! Ahhh, ce moment de déclic où l’on comprend enfin pourquoi!

Et bien voilà comment je prends cette période, comme un nouveau départ, une nouvelle page, une nouvelle opportunité, peut être celle que l’on n’avait pas envie de voir arriver, et pourtant elle est bien là…! Je ne peux que vous inviter à être qui vous êtes vraiment, parce que malgré ce moment noir, il y a toujours un peu de lumière et cette lumière c’est uniquement vous qui pouvez décider de la laisser vous illuminer de joie et de bonheur.

Peut être que cela va durer un temps, peut être que cela durera toujours, alors prenez le temps et soyez vous-même, c’est enfin le moment d’oser d’être vous! Et Oui, être la personne dont vous avez envie, cela commence par l’intérieur et votre lumière intérieure.

Alors vous êtes prêt-e-s?